Lettre ouverte à Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République Française

Monsieur Le Président de la République,

Votre Excellence,

Le Forum des Juges de Roumanie, association professionnelle des juges roumains, vous demande de bien vouloir apporter votre soutien au secours des juges et procureurs afghans dont la vie est toujours en danger.

À titre d’information, en août-septembre 2021, le Ministère roumain des Affaires Étrangères a procédé à l’évacuation d’un groupe de six juges et d’un assistant de justice, ainsi que de leurs familles, tous citoyens afghans, l’État roumain leur fournissant des visas humanitaires.

À partir de septembre-octobre 2021, des membres du système judiciaire d’Afghanistan se sont adressés à nos associations avec un appel désespéré à l’aide afin d’être secourus, toutes ces demandes étant transmises au ministère des Affaires Étrangères.

Ces personnes sont en danger en raison de leurs activités officielles et ils sont donc dans les catégories les plus à risque (juges, procureurs), des êtres humains qui survivent dramatiquement, étant forcés de se cacher et de quitter leurs maisons, certains vivant dans les sous-sols, sans les moyens nécessaires.

Le Ministre roumain des Affaires Étrangères nous a informés qu’ils n’organiseraient pas d’autres opérations d’évacuation et en même temps l’Ambassade de Roumanie à Islamabad a refusé d’accorder des visas humanitaires.

Nous mentionnons que la situation des Afghans demandeurs d’aide est la suivante:

I. Il y a 8 familles (juges, procureurs et un membre de l’état-majeur militaire avec leurs familles-épouses/enfants) sur notre liste (au total 44 personnes). Certains d’entre eux ont des passeports et d’autres sont en train de les obtenir. Si nécessaire, ils pourraient demander et obtenir des visas du Pakistan ou de l’Iran.

Mais la seule façon d’aider ces gens est de trouver un pays tiers qui veut recevoir ces personnes.

II. Nous avons également sur notre liste autres 8 familles (membres de la magistrature afghane- juges, procureurs, policier- avec leurs familles), au total 42 personnes. Elles sont également en danger en raison de leur activité (anticorruption, violence à l’égard des femmes, sécurité intérieure et extérieure).

Tous ont des passeports et des visas pakistanais/iraniens. Au sein de ce groupe, 4 familles ont déjà fui au Pakistan et une famille est en Iran, étant actuellement dans ces pays parce que leurs vies étaient en danger (leurs maisons ont été fouillées et ils ont dû vivre dans des cachettes). Toutes ces familles ont des jeunes enfants et des moyens de subsistance très pauvres.

En raison du refus de l’Ambassade de Roumanie à Islamabad d’accorder des visas, les 3 autres familles sont restées en Afghanistan et elles se cachent aussi, en attendant une solution.

L’urgence pour ces familles est de trouver un pays tiers qui est prêt à les recevoir. Sinon, ceux qui sont au Pakistan/Iran risquent d’être renvoyés en Afghanistan parce que leurs visas expireront (le Pakistan délivre des visas seulement pour 60 jours) et leur vie sera en danger. Quoi qu’il en soit, à l’heure actuelle, ils n’ont pas de maison où retourner, mais seulement quelques sous-sols où ils vivaient avant de quitter l’Afghanistan.

Nous avons beaucoup essayé de trouver des pays tiers pour accueillir ces personnes, mais sans succès.

Dans ce contexte, nous vous adressons une demande aimable, à savoir de considérer s’il est possible d’accueillir ces citoyens afghans en danger et en particulier ceux qui sont en danger immédiat d’être expulsés du Pakistan ou de l’Iran.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de notre très haute considération.

Bucharest, 11 février 2022

 

Association le Forum des Juges de Roumanie

Coprésident, juge Dragoş Călin

Coprésident, juge Lucia Zaharia

No related posts.

Lasă un comentariu


1 + six =